Sécurité et protection des données

Charte de protection des données de HOTELA

Le traitement des données personnelles de nos affiliés et assurés est inévitable pour l’accomplissement de notre activité. La protection des données ainsi que la sécurité des informations qui garantit celle-ci sont essentielles et font partie intégrante de la responsabilité d’entreprise à tous les niveaux. Nous accordons la plus grande importance à la protection des données, à toutes les phases de traitement, de leur acquisition jusqu’à leur destruction.

Le traitement des données de nos affiliés et assurés s’effectue conformément à la loi et exclusivement dans le but indiqué lors de leur collecte. Seules les données nécessaires à l’accomplissement de nos tâches sont traitées. Les mesures prises dans ce domaine sont adaptées aux circonstances, adéquates, techniquement adaptées, économiquement supportables et applicables en pratique.

Les collaborateurs de HOTELA sont légalement tenus de respecter la réglementation concernant la protection des données et l’obligation de garder le secret. Des lignes directrices internes les soutiennent à cet effet. Complétées par une formation et une sensibilisation régulière, elles garantissent que les collaborateurs disposent des connaissances nécessaires au respect de la réglementation sur la protection des données. 

 

Règlement général sur la protection des données (RGPD)

Le nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018 dans tous les Etats membres de l’Union européenne. Il s’applique sous certaines conditions également aux entreprises suisses, notamment lorsque celles-ci traitent des données personnelles de personnes physiques résidant dans la communauté européenne dans le but de leur offrir des biens ou des services.

Les prestations de service proposées par HOTELA s’adressent uniquement à une clientèle suisse. Ainsi, et compte tenu du fait que HOTELA respecte d'ores et déjà la loi suisse sur la protection des données et l’ensemble de ses exigences spécifiques aux organes fédéraux, aucune adaptation n’est nécessaire au niveau du traitement des données de nos affiliés et assurés à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen.